Copropriétés : du fioul aux énergies renouvelables ?

Pour répondre au défi du changement climatique, la Métropole de Lyon envisage de développer les filières d’énergies renouvelables thermiques ou de récupération.
L’ALEC Lyon souhaite recenser dans cette optique les copropriétés actuellement chauffées au fioul et ouvertes à la mise en place d’une solution renouvelable.

Le fioul, une source d’énergie émettrice de CO2

Relativement présent sur le territoire de la Métropole de Lyon avec 6% des consommations, malgré une tendance à la baisse, le remplacement du chauffage au fioul est tout particulièrement ciblé en raison notamment de son impact négatif sur le climat : 300 gCO2/kWh contre 234 pour le gaz. C’est, après le charbon, la source la plus émettrice en CO2 des énergies qui se traduit d’ailleurs par de mauvaises étiquettes énergie (DPE) rendant les logements moins valorisables.

Cette solution cumule également d’autres inconvénients : elle contribue à la précarité énergétique par un coût de l’énergie parmi les plus élevés et elle est source de plus fortes émissions polluantes (CO2 mais aussi NOx, SO2…).

le chauffage urbain : une possibilité de substitution du fioul

Comme en atteste la carte ci-dessous, proposée par l’Agence d’Urbanisme de Lyon dans le cadre de la réalisation du Schéma Directeur des Energies de la Métropole de Lyon, la proximité d’un réseau de chauffage urbain, solution appuyée par la Métropole de Lyon, est une première possibilité de substitution de cette énergie.

Si la proximité d’un réseau de gaz est souvent une autre possibilité de substitution, elle n’est pour l’instant pas particulièrement soutenue car elle demeure encore majoritairement fossile.

Le chauffage électrique, quant à lui, peut s’avérer pertinent pour des logements très bien isolés ou pour alimenter des pompes à chaleur performantes.

sinon, quelle solution pour remplacer sa citerne de fioul ?

Pour répondre au défi du changement climatique, la Métropole de Lyon envisage de développer les filières d’énergies renouvelables thermiques ou de récupération : panneaux solaires thermiques, chaufferies automatiques au bois, pompe à chaleur géothermique, récupération de chaleur sur eaux grises…

L’ALEC Lyon souhaite recenser dans cette optique les copropriétés actuellement chauffées au fioul et ouvertes à la mise en place d’une solution renouvelable. Cette inscription, qui ne vous engage en rien, nous permettra de vous recontacter en priorité pour vous aider à murir votre réflexion, avec une contribution potentielle à son financement sur laquelle nous travaillons actuellement (portage des projets et surtout investissement).

  • Vous pouvez dès lors envoyer un mail à Alexandre Ducolombier (alexandre.ducolombier@alec-lyon.org) en précisant : nom et adresse de votre copropriété, nombre de logements, usages de votre production (chauffage et/ou eau chaude sanitaire) et, si vous la connaissez, la puissance actuelle de votre chaudière.