Des ALEC actives dans les débats nationaux sur les politiques Énergie-Climat

De nombreux territoires ont pris la pleine mesure des opportunités ouvertes par la transition énergétique pour s’engager dans une croissance verte, facteur d’activité et d’emploi local mais aussi, plus largement, pour "gouverner" autrement. Les 38 agences locales de l’énergie et du climat (ALEC) qui composent actuellement la fédération FLAME les accompagnent.

une fédération d’alec au service des politiques énergie climat

Séance de travail avec le Conseiller-Énergie du Président de la République dans le cadre du co-portage par FLAME de la proposition de territorialisation de la Contribution Climat Énergie. (Photo Flame)

La fin d’année 2017 et ce début d’année 2018 ont été marqués par la participation des ALEC et leur contribution active au sein de leur fédération des Agences Locales de l’Énergie (FLAME) aux processus de consultation en cours sur les politiques Énergie-Climat nationales, en faisant valoir le rôle de l’ingénierie publique territoriale pour décliner les objectifs de transition énergétique dans les territoires.

territorialiser la Contribution Climat Énergie

Dans le cadre du co-portage par FLAME de la proposition de territorialisation de la Contribution Climat Énergie, la participation à une réunion tenue au Cabinet du Président de la République Emmanuel MACRON, avec son Conseiller Énergie Antoine PELLION. FLAME y a défendu la nécessité de financer l’ingénierie territoriale au service des investissements et de l’utilisation des dispositifs étatiques.

La participation au 2ème atelier sur les contrats de transition écologique et solidaire dans le cadre de la Conférence nationale des territoires.

Au sujet des contrats de territoire, FLAME a argumenté en faveur d’une mobilisation de l’ensemble des parties prenantes : Etat, financeurs, acteurs locaux et d’une ingénierie de proximité pour aider à amorcer des réponses adaptées à chaque territoire.

Les « propositions de FLAME pour la rénovation »

Dans le cadre du Plan Rénovation annoncé en décembre depuis l’Agence parisienne du climat par le ministre d’État pour la Transition écologique et solidaire, Nicolas HULOT, FLAME est force de propositions, en soulignant notamment l’importance d’un accompagnement pour changer les comportements et mobiliser l’ensemble des acteurs.

Voir les 22 propositions de FLAME pour le plan rénovation

FLAME et ADEME : une collaboration au service des territoires

Bruno LECHEVIN, Président de l’ADEME et Alain MASSON Président de FLAME, lors des assises de Genève

Bruno LECHEVIN, Président de l’ADEME et Alain MASSON Président de FLAME, lors des assises de Genève

A l’occasion des Assises européennes de la transition énergétique qui se tiennent cette année à Genève, Bruno Lechevin, président de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME), et Alain Masson, président de Fédération des Agences locales de Maîtrise de l’Energie et du Climat (FLAME), ont signé une convention-cadre pour renforcer l’accompagnement des territoires dans la mise en œuvre de la transition écologique et énergétique.

De nombreux territoires ont pris la pleine mesure des opportunités ouvertes par la transition énergétique pour s’engager dans une croissance verte, facteur d’activité et d’emploi local mais aussi, plus largement, pour « gouverner » autrement.

Des territoires impliqués

La collaboration entre l’ADEME et FLAME, qui fédère 38 agences locales de l’énergie et du climat (ALEC) en France, entraîne les collectivités territoriales dans la transition écologique et énergétique. En direction d’un modèle économe en ressources, plus sobre en carbone, avec un impact soutenable sur l’environnement, et moteur du développement économique et social. La convention-cadre de partenariat entre l’ADEME et FLAME permettra :

  • d’afficher au niveau national des priorités d’actions qui pourront servir de guide pour les partenariats locaux avec les ALEC ;
  • de fournir des outils (méthodes, formation, …) qui faciliteront les initiatives locales ;
  • d’animer et coordonner le déploiement des projets, démarches ou outils au niveau régional ;
  • d’organiser la mutualisation et la valorisation des bonnes pratiques mises en œuvre au niveau local.

En unissant la force d’expertise de leurs réseaux respectifs, l’ADEME et FLAME accompagneront de manière plus efficace les collectivités territoriales vers la transition écologique et énergétique. Elle permettra d’offrir aux territoires un cadre d’actions cohérent, concerté et mieux approprié par les publics et les acteurs locaux.

Une collaboration prometteuse

Alain Masson, président de FLAME : 

« Le partenariat renforcé entre FLAME et l’ADEME est un élan pour des coopérations locales efficaces et pour réussir au quotidien la transition énergétique de tous les territoires. »

Bruno Lechevin, président de l’ADEME :

« Les territoires sont plus que jamais au cœur de la mise en œuvre du changement de modèle énergétique. Ce qui donne à l’action commune entre l’ADEME et FLAME une importance toute particulière que nous devons mieux mettre en visibilité par la signature de cette convention-cadre. »