Défi Class’ Énergie : éducation à la transition énergétique

Depuis plusieurs années, le défi class’ énergie (DCE) trouve succès auprès des écoles et maintenant des collèges. Une élue de la Ville de Lyon et des techniciens ont été curieux de voir ce que les enfants apprennent sur la transition énergétique et sont venus participer aux animations.

Visite en classe 

Animé par l’ALEC Lyon, Oïkos & Hespul, le Défi Class’Energie connait un grand succès auprès des écoles de la métropole. L’objectif est de sensibiliser et d’éduquer les élèves à la transition énergétique avec des séances interactives qui permettent aux enfants d’approfondir leurs connaissances, de mieux connaître leur environnement et surtout de leur faire prendre conscience qu’ils peuvent devenir des acteurs de ce grand défi qu’est la transition énergétique.

Lors de l’animation DCE du 8 Mars dernier, une élue de la Métropole s’est déplacée en compagnie de deux techniciens pour voir concrètement ce qu’il se passe en classe. C’est avec grand plaisir que la Classe de Mme Albertini de l’école Robert Doisneau (Lyon 1) a accueilli Nicole GAY, adjointe au maire de Lyon, Anne GUILHOT, Directrice Adjointe du Pôle Énergies & Équipements Techniques de la ville et Denis LAMBERMONT, de la Maintenance thermique.

 

 

 

 

 

 

 

Anne GUILHOT, Directrice Adjointe du Pôle Énergies & Équipements Techniques de la ville (à gauche), Nicole GAY, adjointe au maire de Lyon (au centre), et Denis LAMBERMONT, de la Maintenance thermique.

Les animations À la transition énergétique

Résultat de recherche d'images pour "logo défi class énergie lyon"

En début de classe, après que Christophe Djeghmoum (Éducateur à la transition énergétique à l’ALEC Lyon) ait demandé aux enfants ce qu’ils ont retenu des premières séances, ils ont enquêté pour découvrir les mystères de l’énergie dans leur école. Ils ont commencé par la chaufferie, en compagnie du technicien, Denis LAMBERMONT qui leur a expliqué le fonctionnement et son métier. Les élèves se sont prêté au jeu des questions réponses avec enthousiasme.

« La chaufferie est une pièce où on ne peut pas aller souvent, mais grâce au technicien on a pu comprendre comment fonctionne la chaufferie et le réseau qui transporte la chaleur jusqu’à nos radiateurs en classe » répond un élève.

Afin de mettre en pratique les choses apprises, les élèves ont pu continuer leur enquête avec des  outils de mesures (wattmètre, luxmètre, etc…), échanger avec les autres classes et visiter une chaufferie est une opportunité pour les enfants mais ce Défi Class’ Énergie ne connaitrait pas un tel succès sans l’implication des enseignants.

« On a proposé à l’école de participer au défi, j’ai accepté car c’est en lien avec les enjeux d’aujourd’hui. Le concept est réinvesti dans les autres matières comme l’écriture avec la création de cartes mentales. Aussi, Christophe est un bon animateur, il est toujours disponible et à l’écoute des enfants. » réplique la Madame ALBERTINI, institutrice des CM1 / CM2.

Différents échanges

Lors de l’animation, différents échanges ont eu lieu entre Mme GAY, les techniciens et les enfants sur des sujets liés à leurs apprentissages, aux métiers de l’énergie mais aussi sur la citoyenneté.

« Tout ce que vous avez appris et fait en classe est important mais ce qui l’est encore plus, c’est que vous le restituiez autour de vous, à vos familles et à vos proches, et à tous ceux que vous rencontrez, à votre façon. » explique Madame GAY aux élèves.

« Il y a une prise de conscience sur ces problématiques liées à l’énergie, cela peut même permettre un déclic sur le choix des métiers. Ce qui est très intéressant c’est que de l’énergie il y en a de partout ! On en a besoin de partout, sur toutes ses formes. Cela permet de pouvoir s’intéresser à tout ce qu’on veut dans la société et dans le monde qui nous intéresse. » rebondit Madame GUILHOT.

« Et quand on parle d’énergie, c’est important parce qu’on en a besoin dans la vie quotidienne et sur les questions de santé. Aujourd’hui, l’énergie c’est indispensable dans notre société pour permettre aux hommes et femmes de vivre. Certaines énergies sont moins solvables et c’est sur ce quoi on travail puisque cela dégrade l’atmosphère. L’eau et l’énergie, nous en avons besoin tout au long de nos vies.» conclue Madame GAY.

Ces visiteurs exceptionnels ont beaucoup apprécié le travail réalisé des élèves, de leur enseignante et de l’animateur. C’est un dispositif pertinent pour sensibiliser les enfants au développement durable et leur faire prendre conscience qu’ils ont eux aussi un rôle à jouer car comme l’a dit Antoine de Saint-Exupéry :

« Nous n’héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants ».

Contact : Christophe DJEGHMOUM – 09 72 39 32 94 ou christophe.djeghmoum@alec-lyon.org

Site : DCE