Végétalisation des toitures ou des façades

Dans le contexte actuel de préoccupation du confort d’été, et d’adaptation au changement climatique, la végétalisation des toitures ou des façades est une solution intéressante et "passive" dans le bâtiment.

Un projet de végétalisation doit être durable et de qualité. Par leur capacité d’absorption du rayonnement solaire, et le maintien d’une meilleure hygrométrie par évapotranspiration, les végétaux et les substrats contribuent à la réduction de l’îlot de chaleur urbain

toiture végétalisée

Toiture des Halles Paul Bocuse de Lyon

Un projet de végétalisation concourt aussi à l’infiltration (dans la pleine terre au pied du mur végétalisé) et/ou à la rétention des eaux de pluie (stockage en toiture). Il peut même lors d’orages après une période de sécheresse, réduire l’engorgement des réseaux d’assainissement ou encore limiter les inondations.

Afin de répondre aux enjeux de biodiversité, la variation des hauteurs et la diversification d’essences végétales est préconisée.

Qu’est-ce qu’une toiture ou unE FACADE végétaliséE ?

Types de végétalisation

Une toiture végétalisée consiste en un système d’étanchéité recouvert d’un complexe drainant, composé de matière organique, qui accueille un tapis de plantes pré cultivées (lors de la réalisation. A terme, un petit nombre des plantes installées persiste pour laisser place à un grand nombre d’espèces venues spontanément). S’installant aussi bien sur une structure en béton, en acier ou en bois, elle offre une surface vivante qui change d’aspect en fonction des saisons et de la floraison des végétaux.

Il existe 3 types de végétalisation par épaisseur croissante de substrat :

  • la végétalisation extensive qui permet la réalisation d’un couvert végétal permanent.

Celui-ci est constitué de plantes qui ne sont pas nécessairement horticoles, réduisant ainsi l’entretien.

  • la végétalisation semi-extensive qui est utilisée pour réaliser un espace décoratif en toiture. Si l’entretien reste modéré, l’arrosage est souvent nécessaire.
  • la végétalisation intensive qui conduit à la réalisation d’une toiture-terrasse jardin.

Les concepts de mur vivant, mur végétalisé ou mur végétal décrivent des jardins ou écosystèmes verticaux, plus ou moins artificiels, conçus comme éléments esthétiques de décor ou encore comme éléments d’écologie urbaine. Un mur végétal a par exemple un système de fixation (support, ossature) sur lequel grimpent des plantations en pleine terre.

L’association française des toitures et façades végétales ADIVET présente des recommandations techniques et des exemples.

Document « Un argumentaire pour les toits verts : quand l’urbanisme regarde de haut » de l’agence d’urbanisme de Lyon.

Avantages de la végétalisation pour le bâtiment

La végétalisation protège les infrastructures des chocs thermiques (écart des températures entre le jour et la nuit), des rayons solaires ultraviolets, du gel, des précipitations (pluie, neige, grêle) et de la pollution atmosphérique. Les infrastructures voient ainsi leur durée de vie et leur étanchéité considérablement augmentées.

Les végétaux peuvent masquer des infrastructures peu esthétiques et contribuer ainsi à l’amélioration du confort visuel en ville, tout comme ils peuvent servir d’isolant phonique ou encore de réducteur de nuisances olfactives. Ils permettent aussi l’accueil de la biodiversité et ainsi concourent à une ville plus résiliente.

Qualification des entreprises et règles professionnelles en matière de végétalisation

Qualibat 3292 (pour les entreprises d’étanchéité assurant également le lot végétalisation), QualiPaysage VT 800/8010 (pour les entreprises du paysage).

Toitures végétales extensives et semi-intensives : « règles professionnelles pour la conception et la réalisation des terrasses et toitures végétalisées ». Ces règles sont définies par la chambre syndicale française de l’étanchéité, l’association des fabricants de panneaux, profils et systèmes, l’association des toitures et façades végétales.

Végétalisations intensives (substrat > 30cm) : DTU 43.1

POUR ALLER PLUS LOIN : Végétalisation et agriculture urbaine

Les potagers ou « agriculture urbaine » se développent aussi dans la Métropole.

Site des jardins partagés à Lyon

Le Passe-jardin est animateur et centre de ressource du Réseau de jardins partagés en Auvergne Rhône-Alpes

Contact aleC Lyon

  • Christelle Juliand Cheffe de projets Qualité Environnementale du Bâtiment
    christelle.juliand@alec-lyon.org
  • Ellen Wildbrett Chargée de projets qualité environnementale du bâtiment

    ellen.wildbrett@alec-lyon.org

04 37 48 22 42