Le plan climat de la Métropole de Lyon

Déplacements, industrie, habitat, énergie : la Métropole de Lyon agit dans le cadre de son Plan Climat Énergie Territorial pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Le plan climat de la Métropole de Lyon

Un Plan Climat Énergie Territorial (PCET) adopté en 2012

Le plan climat de la Métropole de LyonEn 2007, le Grand Lyon, signataire en tant que « structure de soutien » du Convenant of mayors (« Convention des maires » les engageant à s’inscrire dans les objectifs
fixés par l’Union européenne pour 2020 et à adapter l’organisation des villes ), s’est engagé dans le cadre de son Plan Énergie Climat, à réduire d’ici 2020 de 20 % les rejets de CO2 (75 % pour 2050), de 20 % les consommations énergétiques et à consommer 20 % d’énergies renouvelables.

Atteindre ces objectifs permettra d’enrayer l’augmentation de la précarité, de préserver le développement économique dans un contexte de hausse des coûts de l’énergie, et aux villes d’offrir une qualité de vie préservée.

 

Consciente qu’elle ne peut agir seule face à ce défi majeur, la Métropole a défini trois échelles d’intervention :

  • Les activités et le patrimoine propres de l’institution (bâtiments et véhicules, marchés publics, équipements industriels d’assainissement et de traitement des déchets.), qui représentent entre 1 et 5 % des GES émis sur le territoire du Grand Lyon et un fort enjeu d’exemplarité ;
  • Les politiques publiques mises en œuvre ou planifiées par la Métropole (urbanisme, déplacement des personnes, habitat social, développement économique.), qui ont un impact sur environ 20 % des GES émis sur le territoire ;
  • Toutes les autres activités du territoire (une partie des déplacements des biens et personnes, notamment en transit, activités économiques, construction et gestion des bâtiments à usage résidentiel, économique, d’intérêt général.).

Une fois ces échelles identifiées, le Grand Lyon a souhaité se doter d’un plan d’actions détaillé pour atteindre les objectifs fixés. Il a pour cela initié une démarche collective construite en quatre étapes :

1ère ÉTAPE : DIAGNOSTIC CLIMAT (2009)

Objectif : partager un diagnostic sur la question du climat dans l’agglomération lyonnaise. Que savons-nous aujourd’hui ? Quels sont les ordres de grandeur des marches à gravir ?

2ème ÉTAPE : SCENARII D’AGGLOMÉRATION (2010-2011)

Objectif : définir différents scénarios pour faire de la métropole lyonnaise une métropole sobre en carbone (c’est-à-dire qui respecte l’objectif des « 3 x 20 »). Que faudrait-il faire ? Comment faudrait-il le faire ? Ces scénarios, élaborés sous une forme collective et débattus politiquement ont été élaborés au cours de l’année 2010. Le travail réalisé a servi de base à la mise en place d’un plan d’actions partenarial.

3ème ÉTAPE : PLANS D’ACTIONS (2011)

Objectif : à quoi et comment chacun s’engage ? Le Grand Lyon a adopté un plan d’actions relevant de ses compétences. Un plan d’actions partenarial a été signé par les acteurs volontaires de la Conférence Énergie Climat le 28 novembre 2011. Le Grand Lyon a ratifié ce plan d’actions dans le cadre de la délibération du 13 février 2012.

4ème ÉTAPE : MISE EN OEUVRE ET SUIVI

Le PCET est désormais en phase de mise en œuvre et un suivi est réalisé tous les 2 ans lors de la « Conférence Énergie Climat ».

Les Points d’étapes 2013 et 2015 sont disponibles sur le blog du Pln Climat : 

 

Le blog du Plan Climat permet de suivre cette mise en œuvre, aussi bien les actions menées par la Métropole de Lyon que ses partenaires.

 

En parallèle de la mise en oeuvre du plan d’actions, la Métropole de Lyon élabore le volet Adaptation aux effets du changement climatique, ainsi que le volet Air de son Plan Climat Energie Territorial.

A cette fin, un diagnostic Adaptation a été établi en 2015 et le Plan Oxygène a été lancé en 2016.