Notre projet associatif : accompagnateur de transition énergétique

L’ALEC Lyon, accompagnateur de transition énergétique pour le territoire de la Métropole de Lyon

Pourquoi un projet associatif pour l’ ALEC Lyon ?

projet associatif ALEC LyonLe Projet Associatif (projet-asso-ALEC-Lyon-juillet-2017) constitue la vision à moyen terme de l’ALEC ; il définit ses priorités jusqu’à 2020.

 

Notre positionnement associatif : l’évidence de la transition énergétique

Pour l’ALEC Lyon, la nécessité de la transition énergétique, et donc du changement de pratiques de production et de consommation énergétique, est (sauf à la marge) collectivement acquise. 

Cette « évidence partagée » de la nécessité de la transition énergétique bute par contre sur des difficultés de passages à l’acte et le débat porte plutôt sur la forme et les moyens à mettre en œuvre.

 

Notre posture, notre vocation, nos objectifs, nos cibles

Les thématiques d’intervention de l’ALEC Lyon couvrent les 3 piliers de la transition énergétique :

  • sobriété : réduire les besoins d’énergie ;
  • Efficacité : les couvrir avec de meilleurs rendements ;
  • Et renouvelables : développer ces énergies.

Elles visent à contribuer à l’atteinte des objectifs des pouvoirs publics sur la transition énergétique. Selon ses
statuts, l’ALEC Lyon travaille dans une finalité de protection de l’environnement, de préservation des ressources
naturelles et de développement durable. Cette grille de lecture sur le levier d’action est complétée par une autre sur les impacts positifs qu’elles
génèrent :

  • Accompagner la réduction de la précarité énergétique
  • Adapter la ville aux changements climatiques (pics de chaleur, eau…)
  • Améliorer la qualité de l’air
  • Développer les emplois et l’économie locale

L’ALEC intervient en priorité dans le secteur du bâtiment : logement, tertiaire de bureau, bâtiments
publics). Ce choix plutôt ciblé tient à la volonté qu’a l’ALEC de garantir une certaine expertise.

 

Notre gouvernance : inscrire l’ALEC Lyon dans les enjeux du territoire

L’ALEC souhaite intégrer parmi ses adhérents toutes les personnes morales qui
« font la transition énergétique au niveau local » et qui souhaitent partager leurs actions
et leurs réflexions au sein de l’ALEC Lyon et contribuer à ses orientations.

 

Décliner nos 2 domaines de compétences que sont l’appui pédagogique et technique
selon 3 modalités d’intervention : expérimentations, réalisations, transmissions

Pour mettre en oeuvre la transition énergétique dans un territoire aussi dense en usagers, l’ALEC Lyon acte son
incapacité à accompagner chacun, et sa nécessité de travailler avec tous les partenaires pour les aider à se
positionner en acteurs relais.
L’ALEC Lyon a donc vocation à concevoir des projets, des concepts, des contenus pédagogiques et techniques,
à en démontrer la pertinence puis à en diffuser progressivement l’usage par le plus grand nombre. L’ALEC Lyon
vise ainsi à être un « accompagnateur des accompagnateurs » : sa vocation n’est pas de rester uniquement un
intervenant direct, qui grandirait de manière exponentielle pour couvrir l’ensemble « du marché ». Cela serait
ni réaliste économiquement, ni souhaitable.
Pour ses actions, l’ALEC Lyon fait principalement appel à 2 champs de compétences : sciences éducatives et
sociales ainsi que les sciences de l’ingénieur.

Et l’ALEC Lyon agit selon 3 modalités d’intervention privilégiées :

  • Expérimentation destinée à proposer/diffuser de nouvelles méthodes pratiques
  • Intervention directe
  • Démultiplication voire transfert des actions via une dynamique de « réseaux » (réseaux d’acteurs relais,
    réseaux entre pairs, …)

Un projet de l’ALEC Lyon a donc vocation à suivre ces différentes modalités au cours de sa vie : une phase de
test, puis de réalisation plus massive si l’expérimentation est concluante, puis une démultiplication par
l’implication de nouveaux partenaires.
On peut illustrer ceci par le conseil de rénovation aux copropriétés : après une période exploratoire (2007‐2010)
de production de supports de conseils, animation de GT avec des pionniers, l’ALEC a développé ses conseils
jusqu’à atteindre un volume de plus de 100 copropriétés par an. ECORENO’V va prendre en partie le relais, et
des équipes d’accompagnateurs du champ concurrentiel seront financées par la Métropole en relais de l’ALEC.

Le détail des orientations mises en oeuvre ou projetées est présenté dans le document à télécharger.